ILO Logo

Trouver le bon équilibre

Emerging Insight n°:

  85
 

Date de parution:

  19 mai 2014
 

Sous-thèmes:

  Assurance liée à l’épargne, Vie
 

Source:

  Cooperative Insurance Company, Kenya
 
 

Repenser les plans d’assurance mixtes pour les consommateurs à faibles revenus

Combiner l’assurance et l’épargne peut être attractif, à condition de réussir à maintenir un certain volume d’épargne. Deux partenaires du Fonds, Cooperative Insurance Company au Kenya et Max New York Life en Inde, sont parvenus à des taux de stabilité des contrats de 30 à 40%, ce qui est insuffisant pour générer de la valeur pour les clients. Un produit d’épargne destiné aux personnes à faibles revenus doit trouver le bon équilibre entre discipline et souplesse, par le biais de pénalités et de récompenses. Les ménages à faibles revenus doivent expérimenter des bénéfices à court terme pour souhaiter maintenir leur police à long terme. Les plans d’assurance mixte traditionnels (du fait de leurs conditions de versement trop strictes et de leurs conditions de déchéance et de résiliation opaques) fonctionnent à l’opposé : ils prévoient des pénalités à court terme et des récompenses à long terme.

Les produits mixtes ont tendance à mettre plutôt en valeur la prestation d’assurance. S’attacher davantage à la composante d’épargne, en réduisant la couverture d’assurance ou en fournissant des prestations tangibles, telles que des bonus récompensant l’atteinte d’objectifs d’épargne définis, peut rendre le produit plus attractif. Il existe un besoin clair d’instruments d’épargne à moyen terme et l’épargne est généralement mieux comprise que l’assurance. Si l’on parvient à créer la confiance par le biais d’une composante d’épargne, on peut générer des opportunités de vente croisée pour l’assurance.

D’après l’analyse réalisée par le fonds pour Cooperative Insurance Company, un produit d’assurance lié à l’épargne d’une durée de cinq ans non résiliable, offrant une prestation d’assurance vie réduite et une combinaison favorable de récompenses et de pénalités, devrait atteindre le seuil de rentabilité dans la sixième année. Le potentiel de rentabilité de ce type de produit repose sur les revenus générés par le placement des montants d’épargne. À grande échelle, le produit des intérêts peut être suffisamment élevé pour compenser les coûts opérationnels.

Pour en savoir plus sur la conception et l’évaluation du produit combiné de CIC, voir son parcours d’apprentissage (en anglais). Cliquez sur READ MORE dans la partie Les leçons du projet pour accéder à l’ensemble des enseignements.