ILO Logo

L'avenir de l'assurance à large impact

Emerging Insight n°:

  155
 

Date de parution:

  14 mars 2019
 

Sous-thèmes:

  Impact
 

Source:

  Le Programme
 
 

Comment l'industrie peut contribuer aux objectifs de développement durable 

Quelles tendances définiront l'assurance à large impact durant la prochaine décennie ? Et comment pouvons-nous permettre à l'industrie de contribuer aux objectifs de développement durable (ODD)?

Notre récente publication examinait comment le secteur continuerait à étendre sa couverture aux segments de marché non desservis, tout en collaborant avec les gouvernements pour atteindre les objectifs de politique publique. Ces objectifs concernent un grand nombre d'ODD, comme l'illustre le tableau ci-dessous.

Les partenariats public-privé destinés à gérer les risques posés par le changement climatique offrent un exemple de collaboration accrue avec les gouvernements. Le changement climatique s'est révélé à la fois une opportunité et un défi pour le secteur des assurances. Des risques climatiques de plus en plus visibles peuvent inciter les entreprises et les ménages à inclure l’assurance dans leur boîte à outils pour la gestion des risques. Toutefois, les changements dans les conditions météorologiques ainsi que la nécessité de diversifier les risques d’une région à l’autre exigent des pools de risques trop importants pour un assureur unique. Les gouvernements, qui avaient l'habitude de gérer ces risques par le biais de leurs programmes de gestion des catastrophes, collaborent désormais de plus en plus avec le secteur privé afin de rendre leurs coûts plus prévisibles.

Des partenaires inhabituels sont ainsi réunis : en effet, entre le secteur public et le secteur privé, les langages et les motivations diffèrent.  L’OIT, en facilitant la création d’une plate-forme d’apprentissage par les pairs pour les organismes gouvernementaux (ministères de l’agriculture et des finances, banques centrales, commissions de planification et organismes de réglementation de l’assurance), permet aux partenaires de tirer des enseignements de leurs expériences mutuelles en matière d’agriculture et d’assurance en cas de catastrophe. Dans de nombreux cas, les assureurs privés s'associent à des agences gouvernementales pour former des pools de risques, comme au Kenya et au Ghana.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur l'avenir de l’assurance à large impact (en anglais).