ILO Logo

Création d'un produit d'assurance agricole hybride en Ethiopie

Emerging Insight n°:

  152
 

Date de parution:

  19 décembre 2018
 

Sous-thèmes:

  Agriculture
 
 

Comment Kifiya a modifié son produit pour couvrir les ravageurs et les maladies

Le secteur agricole éthiopien est fragile et subit déjà les effets du changement climatique. Les précipitations sont de plus en plus irrégulières, une tendance qui a des conséquences dévastatrices dans un pays où 90 % de l'agriculture dépend des précipitations et non de l'irrigation. La protection des petits exploitants agricoles contre cette variabilité climatique est donc devenue une priorité pour le gouvernement éthiopien.

Dans ce contexte, plusieurs assureurs ainsi que l'Agence publique de transformation agricole, l'Agence des établissements financiers publics, Kifiya Financial Technology et l'Université de Twente se sont associés pour offrir aux petits exploitants agricoles un produit d'assurance récolte utilisant un indice de végétation. Le produit est basé sur des données satellitaires qui mesurent l’état de verdure des cultures et sont utilisées pour déclencher le versement d’indemnités aux agriculteurs en cas de sécheresse.

A l’issue de la première saison, Kifiya a mené une enquête auprès des agriculteurs pour recueillir leur avis sur le produit et évaluer la pertinence de l'indice, c'est-à-dire le degré de corrélation entre les décisions de versement et les dommages déclarés par les agriculteurs.

L’enquête a conclu que l'indice était très précis. Seuls 2 % des agriculteurs estimaient que le résultat de l'indice ne correspondait pas à leur expérience. Cependant, l'évaluation sur le terrain a révélé une autre problématique : bien que les agriculteurs soient généralement d'accord avec les résultats de l'indice, ils étaient nombreux à estimer que l’indice ne prenait pas en compte tous les facteurs pertinents. Les agriculteurs apprécient la couverture de la sécheresse, mais s'inquiètent du fait que l'assurance ne couvre pas d'autres risques, en particulier les ravageurs et les maladies. Ces risques sont une priorité pour de nombreux producteurs et peuvent survenir n'importe quand, alors que les sécheresses sont perçues comme cycliques, ce qui signifie que les agriculteurs peuvent perdre tout intérêt pour le produit pendant les périodes où il pleut suffisamment.

Kifiya a donc décidé de modifier la conception du produit pour en faire un produit hybride  tenant compte des nouveaux risques. Le nouveau produit utilise à la fois l'indice originel basé sur l'imagerie satellite pour mesurer la sécheresse et les excès de précipitations et un nouvel indice de rendement pour les ravageurs et les maladies. Cette modification a rendu le produit plus attractif et a encouragé d'autres partenaires de distribution à rejoindre le programme.

Découvrez comment Kifiya a adapté son produit et sa stratégie de distribution pour toucher les agriculteurs éthiopiens dans cette Case Brief.